Download Free FREE High-quality Joomla! Designs • Premium Joomla 3 Templates BIGtheme.net
Acceuil / Breve / Loi travail : à quel jeu joue la CFDT ?

Loi travail : à quel jeu joue la CFDT ?

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Pour l’instant, l’ensemble des centrales syndicales sont opposées à la loi travail. Y compris celles, comme la CFDT, qui ont l’habitude de ne pas trop se faire prier pour signer. Mais on peut se demander si cela n’évoluera pas dans les prochains jours. Déjà le report de quinze jours de la présentation du projet de loi apparaît comme un signal envoyé par le gouvernement à la CFDT pour dire : bien reçu.

Il faut dire que ce report, Laurent Berger, le secrétaire général de la centrale, l’appelait justement de ses vœux sur le plateau de C Politique, le 28 février dernier. Celui que certains médias bourgeois n’hésite pas à appeler « le vrai ministre du travail »  aura été entendu très rapidement.  Dés le lendemain, le premier ministre annonçait un report de 15 jours.

Au point de faire dire à Jean-claude Mailly, secrétaire de Force Ouvrière  « Il y a un pilote et un copilote, on voit très bien qu’il y a un petit jeu. La CFDT dit quelque chose, le gouvernement reprend derrière« .

Pour une fois, à 19h17, on peut être d’accord avec FO. Alors ? Signera, signera pas ? Le problème pour la CFDT, c’est que ce texte est vraiment très sale, comme nous le montrions d’ailleurs il y a peu dans un top 15 des pires mesures de la loi.

Cependant, on peut penser que dans les prochains jours, le gouvernement lâchera un peu de lest, au moins sur le plafonnement des indemnités prudhommales. Un point mis en avant dés le début par la CFDT, mais aussi par l’intersyndicale lors de sa réunion du 23 février dernier.

Finalement, c’est un peu la stratégie du bon et du mauvais flic qu’on voit ici en action : d’abord, le gouvernement montre les dents, puis la CFDT appelle à l’apaisement.

Reste que cette stratégie a peu de chance de réussir, devant ce qui s’annonce comme une très large mobilisation. Ce serait alors le premier échec de ce quinquennat de Hollande, taillé dés l’origine pour mettre en œuvre l’austérité.

Et pas des moindres. Car s’il est facile de voir où commence la mobilisation, il y a aujourd’hui tellement de colère chez les salariés qu’on ne sait pas jusqu’où cela peut aller. Le plus loin possible, espérons le. Et comptez sur nous pour souffler sur les braises !

Ce qui est sûr, c’est qu’il n’y a rien à attendre de la CFDT et plus généralement des directions syndicales qui se réuniront à nouveau aujourd’hui 3 mars. C’est à nous, salariés, lycéens étudiants, apprentis, bref prolos en lutte, d’imposer le tempo de la mobilisation. Pour cela il nous faut nous doter de cadre d’organisation. Cela signifie nous organiser sur les lieux de travail, dans les lycées, les quartiers, de façons autonome. Montons des collectifs d’apprentis, de chômeurs et précaires. Des assemblées de quartier. Organisons nous pour bloquer les lycées, les facs, les entreprises, les axes de circulations. Passons à l’offensive.

A propos de Cyrnea

Regarder aussi

Argumentaire : défendre le mouvement des gilets jaunes durant les fêtes

ImprimerPour les fêtes de fin d’année,  LaREM publie un guide pour défendre le pouvoir durant …

2 Commentaires

  1. Les « jaunes » sont à l’oeuvre…

  2. Parmi les planqués des syndicalistes, il ne faudrait surtout pas oublier tous ceux et toutes celles qui sont passés par le présidence de L’UNEF et dont on connaît l’efficacité et la corruption.
    Dès 1968, ils se sont illustrés pour bien assurer leurs arrières et je vous assure qu’on ne les a jamais vu s’engager pour leurs collègues dans les entreprises. Ces gens-là ont bien déserté le terrain pour s’assurer encore aujourd’hui de belles retraites, qui ne les obligent en rien à travailler encore à 67 ans pour pouvoir survivre.
    Les militants de terrain ne bénéficient surtout pas de ces privilèges et en ont assez de tous ces planqués hommes et femmes…. cf Nicole Notat, Clémentine Autain, Henri Weber, Jacques Julliard, Queranne, Rocard, Jack Lang, Valls, Tibéri, Montebourg, Mélanchon etc….. ces individus ne se soucient que d’eux-mêmes et y en a marre de se faire mener par des gens qui ne connaissent rien au boulot, et au syndicalisme de terrain !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19h17.info

GRATUIT
VOIR